Charles Faribault

Conférenciers
BiographiePoints d’intérêtsAgents

Charles Faribault est Montréalais, né en 1953 dans le quartier de Notre-Dame-de-Grâce.

En 1970, alors qu’il est étudiant, le Québec est ébranlé par un mouvement d’émancipation de sa jeunesse comme plusieurs sociétés occidentales à l’époque. Happé par cette mouvance, non pas pour des raisons idéologiques mais par l’intérêt d’en comprendre le fonctionnement, il est victime d’une rafle au cours d’une émeute alors qu’il prend des photos lors d’une charge des forces de l’ordre. Les policiers vont détruire son film devant lui puisqu’il n’a pas de carte de presse. Un incident qui sera marquant.

Il décide alors de s’inscrire au baccalauréat en journalisme à l’Université Laval.

Après quatre années d’études universitaires tant à Québec au département des communications de l’université Laval qu’à Paris au Centre de formation des journalistes, Charles Faribault entame d’abord sa carrière à la radio aux stations CKCV et CHRC de Québec. Il poursuit sa carrière à la télévision à la station CHEM de Trois-Rivières.

Par la suite, il sera successivement embauché par la télé de Radio-Canada et la radio de la Société d’État, tant à Montréal qu’à Ottawa, à titre d’employé surnuméraire pour finalement occuper un poste permanent de reporter à Télé-Métropole à Montréal, qui deviendra plus tard le réseau TVA, ceci pendant 35 ans.

Au cours de sa carrière, il sera confronté à de nombreux défis de couvertures médiatiques comme la tuerie de Polythechnique en 1989, la Crise amérindienne de 1990, la crise du verglas de 1998, sans compter de nombreuses élections, événements, manifestations, émeutes et drames, tant ici au pays qu’ailleurs dans le monde.

Par exemple, il sera appelé à se rendre professionnellement en Haiti à plusieurs reprises pour des coups d’état, des élections avortées dans le sang, ou des troubles civils. En Inde, il fera enquête sur le terrorisme Sikh en plein cœur du Punjab. Au Rwanda, il couvrira les conséquences du génocide. On le retrouve en Europe, en Asie et en Afrique de même qu’aux États-Unis pour de multiples couvertures.

Cette vaste expérience lui permet de jeter un regard sur l’évolution du monde et les grands leaders qui le dirigent.

  • survivre à une fusillade: le cas de l’école d’Argentine à Port-au-Prince
  • être arrêté en pays totalitaire: Punjab/Haiti
  • couvrir des émeutes
  • rencontrer les plus grands de ce monde: politiciens, artistes, scientifiques
  • vivre un coup d’État
  • être reporter/cameraman/monteur
  • travailler avec les vedettes de l’information

Liste des agents

Luc Quintal
Marché public francophone

Marie-Pierre Gravel
Marché Corporatif Congrès

Maritza Tessier
Marché des tiers agents & des planificateurs d’événements

Benoit Dufresne
Marché Levées de fonds francophones

DEMANDE D’INFORMATION