Gregory Charles improvise l’année 69 !

«Vintage 69»

Nostalgique et surdoué comme on le connait, Gregory Charles table encore sur ses multiples talents et sa passion dans son nouveau projet, le spectacle «Vintage 69», qui a eté présenté que trois soirs à L’Olympia de Montréal cette semaine, mais qui sera éventuellement repris ailleurs en province.

Le concept de «Vintage 69» est simple: Gregory Charles, fidèle à sa réputation et ses capacités de «jukebox» vivant, y revisite les chansons marquantes de 1969, année qu’il considère bénie musicalement, tant du côté anglophone que francophone. Il se fie sur sa seule mémoire pour déclamer accords et paroles, dans un ordre qui varie à chaque représentation.

De la «Proud Mary» de Creedence Clearwater Revival aux «Champs Élysées» de Joe Dassin ou «Un peu plus haut, un peu plus loin» de Jean-Pierre et Ginette, en passant par Led Zeppelin, les Beatles et Janis Joplin, Gregory Charles se remémore ce temps «où les politiciens étaient inspirants», dit-il, dans une formule qui lui est propre et lui sied bien.

Du début à la fin, «Vintage 69» n’est qu’improvisation. Aucun programme préétabli ne guide la soirée; ce sont les doigts hyperactifs de Gregory, au clavier, qui signalent le départ des différents morceaux, et ses huit acolytes, six musiciens et les chanteuses Kim Richardson et Lulu Hughes – absolument sublimes, et dans une forme vocale admirable – suivent la note.

Aucune répétition n’a même eu lieu avant la première de «Vintage 69», a juré Gregory Charles. La complicité est donc grande au sein du petit groupe, qui doit rapidement s’adapter aux intuitions de son chef d’orchestre.

 

Avec humour

Son bandeau rouge à la Woodstock autour du crâne, Gregory Charles se gâte en nous entraînant près de 50 ans en arrière, avec des explications fréquentes sur le contexte politique, culturel et social de l’époque. Il aborde un mois à la fois, avec son humour badin.

Si vous vous souvenez du «Donald Lautrec Chaud» de Donald Lautrec, vous avez largement dépassé l’âge de la ménopause, décrète notamment Gregory. Et est-ce que «Que je t’aime» est encore de bon goût, à l’ère du mouvement #MoiAussi? Peut-être pas…
Gregory choie aussi le public, qui ne se gêne pas pour fredonner et taper des mains avec lui en reconnaissant les classiques à la «Laisse-moi t’aimer» ou «Let The Sunshine In».

Il laisse en outre énormément de place à ses compagnes féminines, Lulu Hughes et Kim Richardson, qui brillent comme jamais. Tant dans l’hommage à Aretha Franklin – comportant une époustouflante «(You Make Me Feel Like) A Natural Woman» – que dans «Oh Happy Day», les dames épatent dès qu’elles ouvrent la bouche, prouvant qu’elles sont d’immenses chanteuses.

Vintage 69: Mp3 « Paméla Beaudry – Cogeco Média »

Gabrielle Goulet s’illustre à Montréal au Gala Country

Pour diffusion immédiate

(Montréal – 20 novembre 2016) Lors du Gala Country, qui se tenait hier soir au Casino de Montréal, la jeune auteure-compositrice-interprète, Gabrielle Goulet, a remporté le prestigieux prix « Chanson de l’année SOCAN » avec sa chanson « Juste toi ». Cette œuvre, co-écrite avec le réalisateur émérite John Nathaniel (Placebo, Éclat, C’est la vie), fut le premier single de son tout récent EP « Ton Garage » sorti en mars 2016. En plus de la statuette symbolisant ce prix, la SOCAN lui offre une somme de 1000$, ainsi que deux semaines à la maison SOCAN dans la légendaire ville du country, Nashville au Tennessee. Suite à une performance électrisante devant plus de 400 spectateurs et membres de l’industrie country francophone du Québec, de l’Ontario et de l’Acadie, Gabrielle nous a confié : « Je vais aller vivre un de mes plus grands rêves… ».

Quelle année incroyable pour cette jeune chanteuse originaire de Bourget, ON ! Gabrielle a su se tailler une place de choix sur les ondes des radios québécoises avec le succès fracassant « Pas plus que ça ». Celui-ci s’est hissé dans le Top 10 Radio BDS Francophone et y est resté pendant 19 semaines consécutives. De plus, elle remporta le prix très convoité de «Meilleure interprète féminine» lors de la 8e édition du Gala des Prix Trille Or. Gabrielle nous reviendra en force en 2017 avec un second album qui proposera un intéressant mélange de sonorités folk et pop, à saveur country.

 

– 30 –

 

Média: LaFab Musique – info@lafabmusique.ca – 613.291.8319

Radio: Daniel Bibeau – dbibeaupromoradios@videotron.ca – 514.802.2426

Spectacle: PGI – luc@pierregravel.com – 450.372.7764 poste 242

LE PREMIER ALBUM DE LYDIA & SÉBASTIEN EN VENTE DÈS AUJOURD’HUI

Communiqué de presse

Pour diffusion immédiate

 

LE PREMIER ALBUM DE LYDIA & SÉBASTIEN 

EN VENTE DÈS AUJOURD’HUI

 

Montréal, le 14 octobre 2016 Lydia & Sébastien lance aujourd’hui leur tout premier album éponyme. Sur cet album, Lydia Ferland et Sébastien Robichaud proposent 9 titres orignaux, ainsi qu’une reprise de la chanson L’amour à la plage de Niagara. Rapidement adopté par les Québécois, le duo propose un recueil de chansons qui reste dans les mêmes sonorités que leur grand succès Quand t’es pas là. Le public peut s’attendre à entendre des mélodies empreintes de bonheur, d’amour, de soleil et de chaleur. Ne suffit que d’écouter l’album de Lydia & Sébastien pour avoir l’impression de voyager dans les pays les plus romantiques de l’Europe.

 

Formé au Québec en 2013, le duo s’établit rapidement de l’autre côté de l’Atlantique où il est invité à performer, pour une durée de six mois par année, dans les événements les plus prestigieux de France, d’Italie, d’Espagne et plusieurs autres destinations romantiques, qui ont sans contredit donné un son unique à ses chansons.

 

« Même si nos performances ont principalement lieu en Europe, nous sommes heureux que notre musique soit entendu depuis 2 ans dans les stations de radio du Québec », affirme la chanteuse, Lydia Ferland. « Nous venons d’ici et sommes très fiers de lancer, aujourd’hui, notre premier album dans le marché québécois », ajoute Sébastien Robichaud en précisant que le duo part dans les prochains jours à la rencontre du public dans le cadre d’une tournée promotionnelle qui le mènera dans plusieurs villes de la province.

 

Pour ce premier opus, le duo a pu compter sur la collaboration de Stéphane Carreau, membre du duo Bet.e and Stef, et du multi instrumentiste très talentueux Jay Atwill, pour la réalisation de quatre titres de l’album. Pour leur part, Carl Bastien (Ariane Moffatt, Daniel Bélanger, Alex Nevsky) et Tim Buron (Charlotte Cardin, Karim Ouellet et Misteur Valaire) ont signé la réalisation de trois pièces chacun. Les mélodies accrocheuses et les rythmes envoûtants de l’album vous plongeront dans un univers feutré meublé de sonorités pop et folk irrésistibles.

 

Un peu plus sur le succès de Lydia & Sébastien

 

À l’été 2015, Lydia & Sébastien fait un réel tabac sur les ondes radiophoniques du Québec grâce à la chanson Quand t’es pas là. Le titre devient rapidement numéro 1 du Top 25 pop adulte BDS du Palmarès de l’ADISQ et maintient cette position pendant trois semaines consécutives. S’en suit un contrat avec le label américain ULTRA RECORDS, une division de SONY, qui représente Calvin Harris, Omi et Inna. Les titres Attends-Moi (numéro 1 Pop adulte BDS automne 2015), Printemps heureux et le tout nouvel extrait, Pleure Pas, suivent le pas et font de Lydia & Sébastien un des duos chouchous des Québécois.

 

Pour plus d’informations : www.lydiaandsebastien.com

 

L’album Lydia & Sébastien, disponible dès maintenant en magasin et sur iTunes.
Médias
Charles LeMay / Annexe Communications
clemay@annexecommunications.com
438-821-8859
Promotion radio 
Jean-François Blanchet / Torpille
jf@torpille.ca
450 787-3141
Marjolaine Morasse / Torpille
marjolaine@torpille.ca
579 721-3212