NICOLA CICCONE PRÉSENTE « LE LONG CHEMIN », PREMIER EXTRAIT RADIO D’UN TOUT NOUVEL ALBUM FRANCOPHONE DONT LA SORTIE EST PRÉVUE POUR MARS PROCHAIN

Montréal, le mardi 6 novembre 2018 – Nicola Ciccone lance aujourd’hui Le long chemin, une chanson originale dont il signe le texte et la musique. C’est le tout premier extrait de son nouvel album en français du même nom qui sera lancé le 26 mars prochain.

Cette sortie est des plus attendues, puisque son dernier album inédit en français remonte à il y a près de 3 ans. Des paroles touchantes et vraies, un grain de voix chaleureux, une mélodie accrocheuse et des arrangements purs. Bref, tout ce qui représente les valeurs artistiques de son créateur. L’auteur-compositeur-interprète se livre à nous avec toute sa simplicité et son authenticité.

« Le long chemin, c’est le chemin de vie sur lequel on marche tous. On y rencontre des joies, des intempéries, des succès et des échecs. Par moment, tout est clair et on aperçoit l’horizon. D’autres fois, on s’y perd. Si l’on est chanceux, on réussi à y marcher à deux. Alors là, devoir se perdre n’est plus dangereux et on rêve d’y marcher pour toujours. »  

– Nicola Ciccone

Le long chemin
Est si beau
Je pourrais y marcher toute ma vie
En rêvant de m’y perdre
Dans tes bras
Le long chemin avec toi
Est si beau
Attrape ma main
Si tu veux bien
Avançons toujours plus loin

Nicola Ciccone, poursuit présentement l’écriture et l’enregistrement de cet album qui sera disponible le 26 mars prochain. Avec cette nouvelle chanson au message lumineux et rassembleur, cet artiste ne cesse de se renouveler.

GIORGIA FUMANTI REPRÉSENTÉE EN EXCLUSIVITÉ PAR PGI

Giorgia Fumanti est née à Fivizzano, un village médiéval de Toscane, et a grandi dans la petite ville voisine d’Aulla, au pied d’un château datant du XIIIe siècle (la Fortezza della Brunella) et à Monterosso al Mare, sise au cœur de la fameuse Cinque Terre.  Elle a étudié le chant au renommé Conservatorio di Musica Arrigo Boito de Parme, en Italie. Elle vit maintenant dans les Laurentides au Québec depuis 2004.

Lauréate de plusieurs prix dont le Prix du public au Kremlin a Moscou (AMA Music Awards) et le prestigieux prix Premio Lunezia nel  Mondo  en Italie.

Giorgia Fumanti a été sélectionnée pour chanter la chanson thème « Better City, Better Life » pour l’Expo Universel de Shanghai et  a été l’invitée spéciale de CCTV en Chine pour chanter durant les Jeux Olympiques de Beijing.  Elle a été sélectionnée pour représenter l’Amérique lors des cérémonies de clôture des Jeux Para-Olympiques de Beijing.  Elle a interprété l’hymne national a l’occasion du prestigieux Match des Étoiles de la Ligue Nationale de Hockey tenu à Dallas aux États-Unis.  Entre autres, elle a aussi eu le plaisir de chanter pour Al Gore, l’ex-vice-président des États-Unis et récipiendaire du Prix Nobel de la Paix, pour l’ex-maire de New York, Michael Bloomberg, pour les Gouverneurs des États du Nevada, du Texas et de la Georgia parmi tant d’autres.  Giorgia a également eu le privilège de rencontrer le Pape François en mars 2017 au Vatican.

L’album « From My Heart » a connu un succès retentissant au palmarès « Billboard’s Top 20 Classical Crossover Chart » et se hisse No. 1 des palmarès au Japon et en Afrique du Sud. Son album « Elysium »  a atteint la 4e  position du Classical Crossover Chart.  Son Album français, « Je Suis » réalisé par Guy St-Onge a atteint le top 20 des ventes au Palmares ADISQ. Elle a  présentement 10 albums, donc le tout dernier « Amour» a atteint la première position aux Palmarès des meilleurs vendeurs de l’ADISQ et se maintient toujours parmi les meilleurs vendeurs.

Giorgia Fumanti a participé à trois émissions importantes sur la chaîne Américaine PBS,  “Heavenly Voices”, « Sharing Christmas With John McDermott” et  “Benise’s Spanish Guitars”.  La Japonaise Yukari Nakano, championne de patinage artistique, a utilisé la chanson “Aria” de Giorgia Fumanti lors des compétitions Grand Prix à travers le monde.

Elle a donné plusieurs concerts à travers le monde avec des orchestres symphoniques prestigieuses dont le Royal Philharmonic Orchestra (Londres), Beijing Symphony Orchestra, Hong Kong Philharmonic Orchestra, Seoul Philharmonic Orchestra, NBC Pops Orchestra (Corée du Sud), Shanghai Philharmonic Orchestra, Evergreen Symphony Orchestra (Taiwan), Taipei Philharmonic Orchestra (Taiwan), Guanzhou Philharmonic Orchestra (Chine), et tout récemment avec l’Orchestre Symphonique de Montréal sous la direction de Maestro Kent Nagano à la Basilique Notre-Dame et l’Orchestre Symphonique de Québec sous la direction de Guy St-Onge et autres.

Elle a également chanté dans des salles et festivals de prestiges tels : le Festival d’été de Québec, Montréal en Lumière, le Festival de l’Art Vocal de Trois-Rivières,  le Royal Albert Hall à Londres, l’Hampton Court Festival à Londres, la Maison Symphonique, la Salle Wilfrid Pelletier, le Théâtre Maisonneuve, le Grand Théâtre de Québec, The Giant Egg (Beijing), au Kremlin à Moscou, au Teatro Mayor de Bogota, Teatro La Fenice (Venise), la Basilique de l’Oratoire Saint-Joseph, la Basilique Notre-Dame, la Cathédrale de Montréal et tant d’autres… De plus, elle a eu le plaisir de partager la scène avec Michael Bolton, Jose Carreras, Lang Lang,  les « stars » Italien Zucchero, Lucio Dalla, Albano et Gino Paoli,  The Tenors, le Chœur de l’Arme Rouge et plusieurs artistes reconnus au Québec et ailleurs. Elle a aussi eu le privilège de rencontrer le Pape François.

Gregory Charles improvise l’année 69 !

«Vintage 69»

Nostalgique et surdoué comme on le connait, Gregory Charles table encore sur ses multiples talents et sa passion dans son nouveau projet, le spectacle «Vintage 69», qui a eté présenté que trois soirs à L’Olympia de Montréal cette semaine, mais qui sera éventuellement repris ailleurs en province.

Le concept de «Vintage 69» est simple: Gregory Charles, fidèle à sa réputation et ses capacités de «jukebox» vivant, y revisite les chansons marquantes de 1969, année qu’il considère bénie musicalement, tant du côté anglophone que francophone. Il se fie sur sa seule mémoire pour déclamer accords et paroles, dans un ordre qui varie à chaque représentation.

De la «Proud Mary» de Creedence Clearwater Revival aux «Champs Élysées» de Joe Dassin ou «Un peu plus haut, un peu plus loin» de Jean-Pierre et Ginette, en passant par Led Zeppelin, les Beatles et Janis Joplin, Gregory Charles se remémore ce temps «où les politiciens étaient inspirants», dit-il, dans une formule qui lui est propre et lui sied bien.

Du début à la fin, «Vintage 69» n’est qu’improvisation. Aucun programme préétabli ne guide la soirée; ce sont les doigts hyperactifs de Gregory, au clavier, qui signalent le départ des différents morceaux, et ses huit acolytes, six musiciens et les chanteuses Kim Richardson et Lulu Hughes – absolument sublimes, et dans une forme vocale admirable – suivent la note.

Aucune répétition n’a même eu lieu avant la première de «Vintage 69», a juré Gregory Charles. La complicité est donc grande au sein du petit groupe, qui doit rapidement s’adapter aux intuitions de son chef d’orchestre.

 

Avec humour

Son bandeau rouge à la Woodstock autour du crâne, Gregory Charles se gâte en nous entraînant près de 50 ans en arrière, avec des explications fréquentes sur le contexte politique, culturel et social de l’époque. Il aborde un mois à la fois, avec son humour badin.

Si vous vous souvenez du «Donald Lautrec Chaud» de Donald Lautrec, vous avez largement dépassé l’âge de la ménopause, décrète notamment Gregory. Et est-ce que «Que je t’aime» est encore de bon goût, à l’ère du mouvement #MoiAussi? Peut-être pas…
Gregory choie aussi le public, qui ne se gêne pas pour fredonner et taper des mains avec lui en reconnaissant les classiques à la «Laisse-moi t’aimer» ou «Let The Sunshine In».

Il laisse en outre énormément de place à ses compagnes féminines, Lulu Hughes et Kim Richardson, qui brillent comme jamais. Tant dans l’hommage à Aretha Franklin – comportant une époustouflante «(You Make Me Feel Like) A Natural Woman» – que dans «Oh Happy Day», les dames épatent dès qu’elles ouvrent la bouche, prouvant qu’elles sont d’immenses chanteuses.

Vintage 69: Mp3 « Paméla Beaudry – Cogeco Média »

À quelques mois de leur 20e anniversaire de carrière, la formation LGS effectue un comeback remarqué sur les radios francophones!

Le succès « ON PERD LA TÊTE », que plusieurs considèrent comme la chanson de l’été, s’est classé en 4e position du TOP 100 radio BDS francophone, après avoir été dans le top 10 pour les 3 dernières semaines. La chanson, qui était la trame de la dernière campagne publicitaire télévisée de Telus, est également en 3e position du Top 25 BDS Pop Adulte.

Depuis maintenant quelques semaines, « ON PERD LA TÊTE » s’accroche dans le Top 10 des meilleurs vendeurs sur iTunes, siégeant aujourd’hui en 5e place.

Ne manquez pas la chance de recevoir le groupe qui fera danser et chanter votre public! C’est reconnu; la folie et l’énergie communicatives du groupe transforment irrémédiablement chaque concert en expérience unique.

« ON PERD LA TÊTE » dans le top 10 des chansons les plus jouées à la radio!

Lancé au printemps, le plus récent extrait de LGS « ON PERD LA TÊTE » s’est classé cette semaine en 7e position du TOP 100 radio BDS francophone, après 6 semaines dans le top 20. La chanson, qui était la trame de la dernière campagne publicitaire télévisée de Telus, est également en 5e position du Top 25 BDS Pop Adulte et une réaction forte dans ces 2 palmarès pour la troisième fois. La chanson que plusieurs considèrent comme un des succès de l’été joue présentement sur les ondes des stations Rouge FM, Rythme FM, Radio X, ainsi que sur une soixantaine de stations radiophoniques communautaires et indépendantes.

« ON PERD LA TÊTE » est une chanson aux influences rétro / électro / pop qui nous donne la chance de sortir, même si c’est seulement pour le temps d’une chanson, de la monotonie du boulot et d’imaginer un moment plus plaisant. Réalisée et coécrite par John Nathaniel et masterisée par l’équipe de LeLab à Montréal, « ON PERD LA TÊTE » fait partie de la première sortie de la série « 45 tours » de LGS (Vol. 1). À noter que la version physique est uniquement disponible en vinyle et sera en vente chez un disquaire près de chez vous très bientôt. La sortie du « 45 tours Vol. 2 » est prévue pour la fin du mois d’octobre 2018.

Bonne écoute!

 

NOUVEAUTÉ : BOOGIE WONDER BAND – NOUVEAU VIDÉOCLIP

Le groupe Boogie Wonder Band nous présente leur tout nouveau vidéoclip  » ALMIGHTY  » !

Réputé pour diffuser l’amour du disco dans le monde entier, le Boogie Wonder Band partage sa passion avec son nouveau single « ALMIGHTY », une collaboration avec le producteur et compositeur, gagnant aux GRAMMY AWARDS, CHARLIE MIDNIGHT (Living in America de James Brown).  

Cet hymne plein de soul et de funk vous donnera une envie folle de bouger!

Bon visionnement !

Pour en savoir plus sur le groupe BWB cliquez ici

HUGO WATTS REPRÉSENTÉ EN EXCLUSIVITÉ PAR PGI

Hugo Watts est un guitariste de Montréal combinant performance à la guitare et musique électronique ensemble, pour offrir un élément humain dans les boîtes de nuit et les festivals. Des pistes commerciales aux styles plus underground, la versatilité reste la clé. Les solos de guitare, les batailles de scratch et les classiques qui font chanter, garderont les fans divertis et sur le qui-vive.

Venant de groupes Pop/punk rock, il s’est fait entendre sur les ondes de NRJ, CKOI et Musique Plus. Il a notamment ouvert pour des groupes comme Simple Plan, Hedley et The New Cities.  Maintenant se concentrant sur sa carrière solo jouant avec des DJs, il vous présente un spectacle dynamique et unique, jamais vu auparavant.